27/08/2006

Ressourcer

Ca fesait bien longtemps que je n'avais pas passé une aussi bonne soirée. Je me suis laissé envahier par la "joie" et la "bonne humeur" ... Malgrés quelque pensée caloriques j'ai surmonté l'horreur de la soirée pour moi ... la bouffe. Pas trop mais quand meme ... Je me suis fais un espece de pacte avec moi meme, "ce soir c'est fete, fais toi "plaisir"!!" Pas de pesée depuis et pas de pesée jusqu'a mardi. Le jeune reviens, pas de repas ce soir, enfin pas avant demain 3h de l'aprem. Je suis "fiere" de cette soirée, de mes efforts accomplis qui ont pour une fois été récompensé autrement que par des insultes et de l'agressivité ...

Ma meilleure amie E, vient de me dire un petit bonjour par msn, elle est restée 2min et la seule chose qu'elle a pu me dire c'est "dsl je reste pas j'ai trop faim faut que j'aille manger!!" ... elle ne s'en ai peut etre pas rendu compte mais ca m'a fait mal. Elle le sait, c'est l'une des seule qui le sache, et elle me dit ca !! Elle se sent inutile, elle croit qu'elle ne peut rien faire. C'est bien elle ca, si elle ne peut pas régler les problemes elle prefere s'écarter. Mais moi je voudrais juste qu'elle soit la, qu'elle me soutienne, qu'elle me prouve que meme si elle se sent impuissante, elle est presente. Mais nan, pas du tout. Je pense que c'est pour ca que je lui en veux depuis quelque mois, que j'ai du mal avec elle. Elle est parfaite, a tout pour elle, réussit tout, mais elle n'est pas la pour moi. Elle est distante, part toujours a droite a gauche voir sa famille. N'est jamais la quand je l'appelle pour la voir. Quand je linvite, que je voudrais qu'on se voit elle ne peut presque jamais. Toujours oevrbookée ... Je lui en veux de m'abandonner comme ca, de ne jamais etre la quand j'en ai vraiment besoin. Pourtant c'est pas sa faute je veux dire que je devrais pas lui en vouloir.

Bonne chose, j'ai rdv jeudi 31 avec un copain que je vois trés rarement. Un mec géniale, sans préjugés, qui m'a toujours soutenu quand j'allais pas bien. Je lui ai avoué mes TCA, j'ai du lui expliquer ce que c'était. Il veut en parler avec moi. En 2mot il a vu que j'allais pas bien et il me met tellement en confiance et j'ai tellement besoin d'en parler vraiment que je lui ai dis. Avec tant de honte mais j'ai osé. Je vais enfin réussir a vider mon sac. Du moins je l'espere.

Mes parents sont rentrés, et je vais passer ma soirée devant la télé a faire du sport ... il le faut vraiment. J'ai des calories a bruler la.

.C'est seulement quand on a tout perdu, qu'on est libre de faire ce que l'on veut.

                                                             

 

20:28 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

de passage je t'apporte tout mon courage!
bisous

Écrit par : jean-Mi | 27/08/2006

Waw! Félicitations! Tu as réussi à te détacher de tout ça au moins pendant une soirée! C'est déjà un grand pas... De mon côté, je n'en ai pas été capable ce week-end... Pfff!
Continue sur cette voie! C'est hyper positif je trouve!

Bizbiz

Écrit par : ChaCha | 27/08/2006

bravo pour cette soirée presque sans culpabilité, et tes objectifs réalisables. La plupart du temps ils le sont pas, on se met la pression, on n'y arrive pas et là, "c'est le drame", lol non sérieux, c'est mieux de se dire jusqu'à mardi pas de pesée, aucun regret sur la soirée t'as profité et c'est cool. Bien aussi pour t'être confiée,et pour E. , peut etre qu'elle n'en est pas capable, c'est tout. Il ne faut pas lui en vouloir tu sais...et puis personne ne sait vraiment comment gérer ces troubles. Enfin tu verras bien par la suite. Mais ce serait dommage de gacher votre amitié a cause de ces putains de TCAs.
Des bisous

Écrit par : Anorchidea | 28/08/2006

Les commentaires sont fermés.