29/09/2006

Revanche ...

Seule et unique *autre que perdre du poids* pensée du moment ... prendre ma revanche. Montrer à ce monstre de mia qu'elle ne m'aura pas, que je ne suis pas faite pour me laisser faire, je ne vais pas la laisser m'enterer vivante.

STOP, fini, j'ai jusqu'a mon prochain rdv chez ma psy (le 9/10) pour maigrir. Puis je vais lui demander de me mettre sous calment.

                                          seule

Si je continue comme ca c'est en HP que je vais finir. Demain matin je pars a la montagne pour le week end petit moment de ressourcement qui je le pense ne me fera pas *vraiment* de bien. Juste pour faire plaisir à mes parents qui sont completement désemparés de me voir comme ca. Ils ne comprennent pas, ils essaient, savent que la bouffe me tracasse mais s'ils savaient vraiment ...

Ne plus laisser ma rage sortir par des sanglots, des crises de rage ... tout ca fait peur ... Maigrir, fondre, me laisser m'alléger doucement mais surement ... Voir *sans voir* mon etre se dévoiler, mes os se montrer ...

De toute facon il faut que tout ca cesse, si je continue a bouffer je vais me tuer je crois. C'est invivable et je n'ai plus la force de lutter donc le seul moyen de m'éloigner des idées suicidaires est de mettre un terme à mia.

Prendre ma revanche

                                            mesurer1

23:17 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

28/09/2006

Saturation ...

Je crois que je vais pas allé en cours, pas la force, pas le courage, néan ...

Je sature, j'en peux plus je deviens folle ... J'en peux plus de cette souffrance, j'en peux plus d'avoir mal comme ca ... Marre de me lever tous les matins et de penser "comment je vais habiller mon tas de graisse?" "Comment éviter de manger aujourd'hui?" "Qu'est ce que je m'autorise?"... Marre de devenir istérique des que je me vois dans une glace, la glace horrible invention qui me renvoit une image tellment imonde de ce corps impure et graisseux ... Marre de ne pouvoir rien faire qu'etre conne qu'etre nulle, qu'elle un déchet humain ... J'en peux plus d'avoir envie de pleurer 24h/24, que les larmes ne coulent jamais mais que tout le reste soit la. Marre de moi meme, marre de la vie ... pleur1A quoi ca sert de vivre pour souffrir ?? A quoi ca sert de vivre pour ne meme pas pouvoir réussir une chose ?? Pourquoi je vis ?? Pourquoi je suis si grosse ?? si moche ??

Marre de bouffer sans envie, d'ingurgiter toutes les merdes qui me tombent sous la main. Marre d'avoir peur de sortir de chez moi ... Marre de devoir toujours faire semblant, marre de me cacher deriere ce sourire, ce rire, cette bonne humeur inexistante dans mon etre vide rempli de rage ... Marre de me taper la tete, de m'écrouler par terre de faiblesse, de tristesse, et honte de savoir que dans trés peu de temps le mal etre des kilos qui me pourissent deviendra encore plus gros et m'emportera directement dans l'auto mutilation. Mutilation trop répété, bras completement charcuté mais le geste et sentiment ne disparait pas ...

maskMarre de faire semblant devant mes parents, marre de leur faire croire que tout va bien, que j'aime aller en cours, que j'aime parler avec les gens, que j'aime manger. Des que je pense au mot manger, que je l'écrit que je le dit c'est simple je me met a pleurer ... Je voudrais tant maigrir perdre ma graisse ... Avec toutes ces BNV j'ai repris 3 tonnes je suis un sumo, je ne sais plus quoi faire, je sais plus ou j'en suis je voudrais me coudre la bouche et ne plus jamais pouvoir manger ...

Trop d'émotion, de sensation, de sentiment et pas des plus agréables ... Un surplus d'etre et de poid, une surplus de ne pas etre encore une fois.  1h chaque jour pour me déciedr de comment je vais pouvoir m'habiller, trop impossible de savoir comment cacher ce corp d'obese ... La graisse dégoulinante, un cul de mamaouth, des cuisses d'éléphants et un ventre femme enceinte ...

Mais quand est ce que tu te rendra compte que c'est parce que tu manges que tu es aussi pathétiquement dépressive ?? Que ce n'est pas en te goinfrant que tu apéses tes peines mais que c'est comme ca que tu les alourdies ... *Arretes gros tas, controle toi* Les seules moments ou je me suis sentie bien c'était quand j'étais mince, que mes os des hanches, que mes clavicules, que mes épaules ressortaient ... Quand mon corps était fragile, pur, fin ...

... La pureté est sans fin, la faim empeche la pureté, la fin de la faim amene a la pureté ...

                                                  14

09:08 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

25/09/2006

J'ai mal ...

Larmes présentent mais qui en coulent pas. Triste encore et encore de voir que mes "amis" m'ont oublié, que toutes photos que je vois meme si j'étais présente, aucune ou je suis dessus. Un fantome, une erreur, une débile, une grosse ...

Je n'ai plus la force de rien, rester votrer sur le canapé devant la télé a comater sans vraiment m'interesser a toutes les conneries que je "regarde". Reflections de plus en plus dures a encaisser de la part de mes parents. Un poids qui est trop lourd, que je ne supporte plus. Plus envie d'etre tout simplement ...

Je voudrais tant disparaitre, j'ai des envies de suicide, j'ai envie de partir, recommencer, revivre. Des années que je suis bouffée, maintenant la bouffe est une corvé. Je sais plus j'ai perdu pied.

Je pense a demander a ma psy de me mettre sous médocs, je pense a lui demander de m'interner pour dépression nerveuse ... Plus le sourire, plus de bonheur, mon poids, mon obsession me mange, me dévore.

C'est fini, j'en ai marre de tout faire pour éviter l'inévitable ... Je ferais de toute facon mal a mon entourage, j'en ai marre de me forcer a manger, j'arrete de faire semblant. Je vais tout faire pour perdre ce poid qui me pourrit qui me détruit jour aprés jour.

Je vais crier ma rage, ma colere, ma tristesse, ma culpabilité, je vais la crier sans voix Plus besoin de ca, je n'ai jamais réussit a me vider par la parole. Je vais crier tout ca par mon corps.

OUI, la bouffe me dégoute, oui je me trouve obese, oui je suis anorexique, oui je suis boulimique (malgrés moi), oui je me suis perdue, oui j'ai mal, oui j'ai envie de pleurer, oui je me fais du mal, oui j'ai besoin de ce mal, oui je me hais !

Je lis relis et lis encore tous les articles, livres ... qui parlent des TCAs, je cherche je fais tout pour me persuader que je n'ai pas de TCAs mais a chaque fois je ferme les livres en pleurant de l'intérieur (aucune larmes ne coulent). Tout ce que je lis, tout ce que les médecins, les témoignages et autres personnes disent ... c'est moi !! Mais ce n'est pas possible !! Je ne le croirais jamais !!

Mais pourtant plus rien de ne fait envie, plus rien ne me donne de plaisir, j'ai peur de mon frigo, j'ai peur de ce qu'on appel 'aliment', j'ai peur de moi ...

Je n'aurais je crois jamais fini de le dire, de le penser, de le "crier" .... J'AI MAL !

Courage by superchick

I told another lie today
And I got through this day
No one saw through my games
I know the right words to say
Like "I don't feel well"
"I ate before I came"
Then someone tells me how good I look
and for a moment
For a moment I am happy
But when I'm alone
No one hears me cry
I need you to know
I'm up through the night
Some days I'm still fighting to walk towards the light
I need you to know
That we'll be okay
Together we can make it through another day
I don't know the first time I felt unbeautiful
The day I chose not to eat
What I do know is how I changed my life forever
I know I should know better
There are days when I'm okay
And for a moment
For a moment I find hope
But there are days when I'm not okay
And I need your help
So I'm letting go
I need you to know
I'm not through the night
Some days I'm still fighting to walk towards the light
I need you to know
That we'll be okay
Together we can make it through another day
You should know you're not on your own
These secrets are walls that keep us alone
I don't know when but I know now
Together we'll make it through somehow
Together we'll make it through somehow
I need you to know
I'm not through the night
Some days I'm still fighting to walk towards the light
I need you to know
That we'll be okay
Together we can make it through another day

ps : si quelqu'un a cette chanson peut t'il me l'envoyer ?! je n'arrive pas a la trouver ... merci

 

20:12 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

23/09/2006

Prisonnière ...

Catastrophe, seul et unique mot qui peut imager ce que je vis en ce moment. Je ne comprend plus rien du tout a ce qui m'arrive. Comme en pleine foret dans la nuit, comme une droguée trop stone pour comprendre ses actes ... Qu'est ce qui m'arrive. 2 jours que je bouffe, comme une vache, que je sais que j'ai tord, que je sais que c'est horrible que je vais grossir comme un buffle, que je suis encore une patate !! Pas faim, jamais faim, comme si cela n'existait plus. La faim est comme un mythe. Bouffer, ingurgiter du pain beaucoup de pain et d'autres merdes mais ne jamais comrpendre pourquoi.

Sans faim ni fin, les larmes aux yeux, le coeur et le corps lourd de ces actions débiles. Tout autour de moi semble flou, semble perturbé. Comme un reveil brusque dans une réalité fatale, la bouffe me rend completement folle. Ce que l'on appel nourriture est pour moi comme des menottes invisibles, une prison mobile dans laquelle je suis enfermée. Plus je "mange" plus la cage se reserre. Sans plaisir ni compréhension, elle me bouffe autant que je la bouffe.

Sensation permanente d'etre obese mais nouvelle. Comme si tout été neuf, d'un neuf vieux, usagé, pourrit. Sentiment d'etre nulle, plus que sans volonté, plus que grosse, plus que débile. Appréhension heure aprés heure des soit disant repas qui nous font "vivre". Repas sans valeur, sans odeur, plein d'horreur. Nerf a vif de toujours se méfier, de toujours repousser mia qui est invisiblement colée a moi. Corps ne m'appartenant plus, ne me satisfaisant toujours moins qu'hier. Honte et culpabilité praisante, stagnante dans les eaux troubles de mon cerveau. Maux profondément encrés dans un esprit et un corps mutilés. Envie d'en finir avec tout ca, envie de se débarasser d'un etre sans valeur, sans joie, sans bonheur. Maigrir mon seul et unique moyen de survivre dans un monde *surnaturel, irréel* qui m'accable. Plus envie de me battre, plus envie de vivre. Me laisser sans penser, ne plus me culpabiliser, ne plus me déprimer ... Utliser les dernieres forces qu'il me reste pour tenter *surement en vain* de repousser la cage, de repousser les murs qui m'oppressent. Jeuner ma seule force, mon seule acces a une liberté *surveillée*.

                                         

13:43 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

18/09/2006

Plaisir ? ca existe ?

Juste un petit mot, sui raconte ce que je me disais tout a l'heure. Je me suis rendue compte que de temps en temps je me disais *allé, mange ca, fais toi plaisir, c'est bon*, que lorsque je "peux" me permettre de manger un truc un peu plus calorique je me dis *oh ca, c'est trop bon, j'en prends un peu pour me récompenser de ma semaine de restriction* ou autre reflection stupide ... Et que quoi que je mange ca me dégoute !! Le pain, le fromage (moi qui n'en mange jamais normalement), le chocolat, les gateaux, les patisseries, les vienoiseries ... tout ce qui est qualifier de "bon" et qui était qualifié de "bon" par moi meme avant ... me semble fade, immonde, impure.

Plus rien n'est bon, plus rien n'est plaisant, mon corps ressent quand l'aliment est graisseux, quand c'est trop calorique mon estomac me le fait savoir et me fait mal. Je n'ai plus aucun plaisir a manger ... Pour mes crises je suis la a me dire *alors vu que t'es nulle, ben maintenant remplie toi et aprés tu iras vomir, alors qu'est ce que je vais bien pouvoir engloutir ... oh tiens ca c'est bon* ... mais nan !! Rien n'est bon, tout semble déguelasse, tout me répugne et d'un coté tant mieux !

21:54 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

 De vous a moi ...

J'ai un super emploi du temps, 15h de cours par semaine, je n'ai pas cours le lundi, ni le mercredi matin, ni le vendredi aprem ... Enfin c'est parfait, je vais pouvoir me trouver un boulot ...

Un week end comme je l'avais "prévu", jeune total samedi et restriction dimanche (avec quand meme un abus sur le pain de mie ... quelle conne, j'ai du aller vomir je psychotais trop). D'ailleurs j'ai des douleur a la george donc je vais prendre des trucs pour l'adoucir ... Ce matin ma balance m'indique 50kg, enfin cette balance est chiante car elle n'est pas précise. Elle me disait 48 puis 49 puis 50. Alors je prends le plus haut. Et encore je me suis pesée avec les cheveux mouillés aprés ma douche !! Enfin je suis plutot "satisfaite" de ce week end et de voir mon poids baisser petit a petit.

Je suis allée a la bienale de la danse hier et comme chaque année c'était merveilleux, époustouflant. J'étais seule personne ne voulait y aller ou ne pouvait y aller. J'ai décidé depuis quelques temps de faire ce que je veux, de plus attendre les autres, de plus attendre d'eux, cela fait plus perdre sont temps et ca décoit tellement ...

Petites re-précisions de mon anniversaire vendredi : Lors du dinner, je me sentais vraiment mal et je n'avais qu'une chose en tete *vomir*,mais je savais que cela ne serais pas possible a part si je m'abstentais durant le repas ... ce qui n'est pas cool ... J'ai aussi eu le droit a environ 5 reflections sur mon poids et mon alimentation de la part de ma mere (pas trop), mon pere (beaucoup) et mon frere (trés étoné qu'il en fasse) du genre : "Oula mais ce repas va te changer de d'habitude, c'est plus trés diététique tout ca" "voici les haricots verts *diététiques*, pour éviter le trop de gras a la demoiselle" "elle va finir par etre anorexique" "tu mange rien d'habitude" "elle fait régime elle est tellement grosse ..." (la derniere avec un ton ironique qui ne m'a pas du tout fais rire !! Toutes ces reflections devant E (qui est au courant de mes troubles) et donc qui me m'étais super mal a l'aise du fait qu'elle soit la mais du fait simplement qu'ils osent dire ca !! Je me sentais mal et leur on fait comprendre ! En essayant de retenir mon agressivité de ce genre de situation j'ai répliqué plusieurs fois "bon vous arretez, c'est bon la, on peux parler d'autre chose, ca m'énerve la." mais je criais en moi *Put ... mais arretez vous me faites mal, je déteste que vous parliez de ca, oui je suis grosse et oui j'ai envie de gerber ce repas caloriques, je fais des efforts monstres pour vous alors vous gueules !!!!*

12:50 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

16/09/2006

Joie et peine ...

Anniversaire plutot tumultueux qu'a été celui de mes 18 ans hier.

Mon cousin et un amie devaient venir j'appele mon cousin, il me dit que c'est plus possible et ne me souhaite meme pas mon anniversaire.Coup de blouz, 2 personnes en moins nous serrons 5. J'appelle E pour etre sur qu'elle vienne ... oui! Ouf . Je prépare toute la journée, je range, je lave, je fais la bouffe ...

Apéro: crudité et foie gras (c'est pas tous les jours qu'ona  18 ans mais comme le nom l'indique c'est gras). Gros coup de stress aprés ca, je tourne en rond, je fais plein d'aller retour, je suis angoissée a l'idée de la suite du repas. Je repete sans arret "bon on passe a table" comme si je voulais en finir tout de suite avec le carnage calorique de cette soirée. Avec les petits bouts de melon, de carotte, de tomate et de foie gras je suis déja pleine. Plus faim mais il reste encore la suite. Plat: aricot vert vapeur (legerement revenu dans un peu de beurre, impossible de faire renoncer ma mere) et viande a l'ancienne (2 petites tranches). Dessert: fromage (dont je me suis abstenu sans aucun soucis !) puis gateau au chocolat !! Une marquise !! Je me lache un peu j'en prends en tout 2 parts (les parts sont des tranches coupées assez fines comme pour le 4/4). FIN !! Un peu d'alcool pour arrosé apéro et diner mais bon. Aprés je suis allée avec mon frere et E chez des amis a mon freres que je connais un peu, bonne petite soirée arrosé (pas trop trop).

Pour mes cadeaux que de bonheur: de l'ancens, des boucles d'oreilles, un narguilé, un hamac, un bracelet et des fleurs! C'est mon pere qui m'a offert les bracelet et les fleurs, ca m'a fait tellement plaisir, j'avais l'impression d'etre sa petite fille, d'etre importante. Je ne peux encore que les remercier tous pour leur cadeaux qui m'ont rechauffer le coeur, émue, "heureuse".

Aprés les joies, les peines, et oui rien ne peux etre tout rose dans ma petite existence. Je crois que vous etes plus et que les amis de mon freres etaient plus a m'avoir souhaité mon anni ! En tout 4 amis m'ont souhaité mon anni! Les autres sont ou de la famille ou des amis d'enfance. 4 sur au moins 15 ! Mes soit disant "amis" ne m'ont pas fait un signe. Comme un fantome ils ont abstraction de moi. Quelle grosse deception qui m'a remplit le coeur et le corps. J'ai bien fait de faire le baby sitting ce soir. Car comme personne n'a pensé a moi je vais pas les inviter. Normal nan? Je vais pas téléphoner et dire a ces soit disant "amis" alors qu'ils ont oublié ou délibérement fait comme s'ils avaient oublié mon anni, "allo, oui ben je voulais t'inviter chez moi pour qu'on prenne petit apéro pour feter mes 18 ans! Tu sais mes 18 ans tu les a oublié, tu m'a oublié, tu t'en fout de les feter mais je t'invite quand meme pour un truc dont tu te moques!"

Pas cool aussi, mon frigo est plein, plein de reste du dinner,de truc gras et caloriques. Et il faut le manger !! Mes parents sont pas la du week end. Faut que mon frere invite des gens et qu'ils engouffrent le frigo car moi c'est pas possible. Yaourt 0%, blanc de dinde et ratatouille sont les seuls truc que je "mangerais". Mais j'ai plutot dans l'optique de jeuner, aprés une soirée pareil il le faut !!!

Bilan, mon anniversaire (les anniversaires) c'est sacré ! Les amis ca doit pas les oublier et je prend super mal les oublie. Mais sinon c'était cool, beaucoup de fou rire (pas arriver a ma petite personne depuis longtemps) et de bonne humeur, la famille autour, je me rend compte dans ces moment la comme je les aime.

Merci a toutes pour votre coms. Je vous aimes fort.

                                                 

12:11 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |