23/10/2006

Anesthésie générale

Lutte interminable contre *elle*

Je tente désespérement de me remettre dans le droit chemin et petit a petit je maigris ... Je reviens écrire par besoin surement, comme appellé par mon instinct pour cracher ma douleur. Plus vraiment de commentaires, comme un peu oublié mais je suis toujours la.

Des pensées qui reviennent toujours au meme et unique sujet. Une haine et une colere qui vise toujours le meme etre (moi).

J'ai plus de mots, j'ai trop de maux. Mon esprit est submergé, mon corps, mes émotions et tout le reste sont anesthésiés.

Décalage horaire fatiguant : couchée 2h-3h du matin, levée 1h-2h de l'aprem. Une vie dans l'ombre, dans la pénombre, dans l'oubli et le silence.

Pas a pas, jour aprés jour je m'oublie, je ne fais plus attention a *moi* enfin a ce corps graisseux répugnant.

Des que je mange, je cours me faire vomir, plus rien n'est bon, tout est fade, tout est trop calorique, tout est interdit, tout est trop, tout est mal, je suis trop, je suis mal.

                                                            Quod2
Je ne veux plus sortir de chez moi, j'ai trop honte, je me sens trop minable et puis c'est plus possible, "GROSSE, OUI TU ES TROP GROSSE, TU ES IMPURE, TU ES LACHE, TU ES NULLE" me repete cette petite voix dans ma tete.
 
 Plus rien ne me va, toutes mes fringues me grossissent *mais est-ce vraiment le probleme* je pete totalement un plomb, tout me rend dingue, je voudrais jeter toute la bouffe que je trouve a la poubelle mais je ne supporte pas le gachis ("pauvre conne quand tu gerbes tu gaches").
Je me dis que je suis nulle, qu'il y a vraiment des gens plus malheureux que moi, qu'il faudrait que j'arrete de m'obnibuler sur ce poid, sur ce corps ... mais c'est IMPOSSIBLE. Je me leve chaque matin et c'est la seule et unique chose a laquelle je pense.
 
Il faut que j'arrive a dormir, demain on va surement m'appeller pour aller travailler, faire un remplacement dans les cantines. C'est pas magnifique ca une pauvre TCAienne travaille en tant que dame de cantine dans des écoles primaires et maternelles. Je sers des calories a des enfants. Je dois m'assurer qu'ils aient tous les meme portions, de faire attention aussi a des enfants un peu "boulimique" qui mangeraient "peut etre" trop.
 
Je ne me sens pas la force de faire ca demain. En faite je me sens la force de rien a part de faire du sport pour .... ben maigrir pour changer. D'ailleurs une amie de longue date que je n'avais pas vue depuis longtemps me propose de m'inscrire dans un club de fitness avec elle. Ca me tente pas mal, aller me dépenser, de défoncer au sport.
 
Dolce Gabana

 

00:10 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

ta douleur est la mienne. ta peur l'est de même. Je ne sais pas trop quoi te dire.. Je suis trop dans le même fardeau que toi ma belle... Mais fait attention à toi. Va au gym, va te défouller contre cette graisse, va évacuer la rage que tu as en toi. C'est bon pour l'esprit, c'est bon pour ton corps.
Pomponne toi, chouchoute toi. Ca aussi c'est bon. Offre toi une séance de magasinage, tu vas voir, en oubliant les tailles, dans des vêtements ajustés et à ta taille, tu ne verras pas que ton corps a changé. Tu vas te trouver belle et à l'aise dans tes nouveaux vêtements. Les gens ne remarqueront pas que tu as changé de taille, mais que tu as de nouveaux morceaux! Offre toi ce luxe.. Pense à toi..

Et prends soin de toi!!!

...merci pour ton comm' laissé sur mon blog... :)
On ne doit pas lacher la bataille, oui je le répete souvent, mais c'est une vérité qu'il ne faut pas nier.. :)

Je suis avec toi... ne l'oublie pas ma belle!!

bisous *xoxox*

Écrit par : Miss Crystal | 23/10/2006

salut ! ne te décourages pas ,tu es encore dans une mauvaise passe mais essayes de garder la tête hors de l'eau,je sais plus facile à dire qu'à faire .
mais que rajouter de plus , je n'ai pas la solution miracle à te proposer malheureusement.
alors, tout ce que je peux faire est de t'écrire ces petits mots de temps en temps.
je ne t'oublie pas mais pour le moment ,je me laisse un peu submerger par le boulot, donc un peu plus difficile de venir souvent.
je te fais plein de gros bisous et tiens bon petit ange!

Écrit par : nathalie | 23/10/2006

:-( Je ne sais pas quoi te dire car moi-même je me sens très mal en ce moment. Mais je ne t'oublie pas, je viens te lire tous les jours... Je te promets de répondre à ton mail au plus tard demain. J'essaierai de ne pas te communiquer mon mal-être.
Bats-toi petite fée, ne te fais pas de mal.
Je pense à toi très fort.
Gros bisous.

Écrit par : Marjorie | 24/10/2006

Courage nenette,ton amie a bien raison,le sport t'aiderai a te defouler,extérioriser,si en plus tu as quelqu'un pour veir avec toi,tu devrais y aller.
Ta douleur est si forte que je ne sais comment trouver les mots,juste te dire que tu dois continuer le combat,c'est pas facile mais ça en vaut la peine,j'en suis sure.bisous

Écrit par : naima | 24/10/2006

salut, je découvre ton blog et me rends compte qu'on vit la même chose même souffrance meme angoisse.. prends soin de toi

Écrit par : kaya | 24/10/2006

Les commentaires sont fermés.