20/05/2008

Les larmes coulent ...

Je reviens donc sur un terrain maheureusement délaissé grace à cette personne qui se reconnaitra je l'espere fort. Je la remercie d'ailleurs encore de m'avoir montrer qu'elle ne m'avait point oublier ...

Je lis et relis ces mots, ces textes, ces maux épuisants et déprimants qui me font pleurer. Tous ces mots qui me rappellent qu'ils sont la, les maux, ils sont la depuis trop longtps, ils sont presque les memes, ils sont encore destructeurs.  Je n'aurais pas cru que ca ferait aussi mal, ce meme mal depuis des années. Je n'ai pas avancé, je n'ai pas reculé je crois non plus, je suis toujours au meme point. Je jongle avec mon envie de mourir, de vivre, mon anorexie, ma boulimie, ma dépression, mes démons, ma colere, ma haine envers moi.

Il y a 1 mois j'étais une plume enfin je m'obstinais a le croire meme si ce n'était pas assez, IMC a 16, je sentais ma peau fragile et mes os percants, j'étais au paradis de l'enfer. Surement anémié, fatigué, épuisé je n'étais franchement pas bonne a grand chose et je m'endormais partout, tout était difficile mais tout était génial, je n'était pas assez mince et de toute facon il est clair que la graisse me bouffait toute entiere et c'est surement cela qui m'épuisait autant. Maintenant je n'ose meme pas me peser tellement j'ai peur, et je pleur devant cet ordi à la con car plus rien ne va.

Ca fait des mois que je bois tous les jours, des mois que je fume tous les jours. Des années que je fume, que je bois, que je me détruit disent-ils. Non que je m'enfuis, que je m'évade pour ne pas rester sur terre. Ce week end un homme que je ne saurais reconnaitre m'a mis un coup de poing dans le nez et m'a volé mon sac. Une haine si forte m'a envahi si vite, j'ai tout cassé, fenetre, bouteille, moi. Il faudrait que je révise mes partiels mais je suis remplie de colere. Je déteste les hommes, je déteste ces hommes qui m'ont sali il y a des années et qui maintenant me frappe.

J'ai trouvé un homme qui tient a moi ... bonne nouvelle n'est-ce pas ?? Mais rien n'y fait j'ai peur, peur de lui, de ses gestes et envies, de sa tendresse qui me semble si agréable et si angoissante. je voudrais m'offrir a lui et oublier mais lui me prend avec "amour". Je ne suis pas a l'aise avec l'amour, je ne sais pas ce que c'est que faire l'amour. Oui j'ose le dire je vais avoir 20 ans et je n'ai jamais fait l'amour, on m'a pénétré, on m'a prise sans vraiment savoir ce qui se passait au fond de moi. Et cet homme qui tiens a moi, il part dans 10jours pour 4 mois à l'étranger. Aurais-je le temps de sombrer ??

Je crois que ce qui pourrait me sauver en ce moment c'est d'etre vide, et je suis trop pleine. Et une envie incontrolable de me faire mal, de me détruire s'emparre de moi. Je crois que mes médocs ne sont pas tres loin et qu'ils vont beaucoup me servi... La derniere fois que j'en ai pris (trop) en prenant de l'alcool ... (comme d'hab) je suis tombée dans les pommes 2 fois de suite ... un tel bonheur ...

12:34 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |