13/09/2006

Controle essentiel ...

Aprés ces jours de crises et de tortures me revoila plongée pour le moment dans une phase jouissive de restriction.

Pour ne pas me faire perdre les pédales j'y vais doucement. Mais rien de tel pour stopper les crises que d'aller trainer sur des sites "pro ana". Pas que je sois moi meme pro ana, ni que je sois vraiment d'accord avec tout ce qu'elle dise et font, mais il faut bien avouer que ca remet dans le droit chemin. Aujourd'hui pas faim du tout je viens de manger et je vais aprés aller faire du stepper pour éliminer. J'ai un peu jouer avec le feu tout a l'heure dans un super marché, a faire presque exprés d'aller voir pain au chocolat et patisserie. Alléchant ?? Dégoutant !! Je ne veux plus laisser mia me controler et ne me met pas non plus de baton dans les roues. Maigrir mon mot d'ordre mais je me suis enfin mis dans la tete que non, je ne peux pas perdre 10kg en 1 semaine !!! Donc j'essai de ne plus trop me m'etre la pression (comme si c'était possible), et de ne plus trop penser à ma balance (IMPOSSIBLE) ...

Plutot satisfaite de ma journée, j'ai donc le sourire, le "moral" (mouais) et puis la motivation, celle qui j'espere me fera garder le controle. Ce controle est essentiel, il est necessaire a mon "bien etre". Sans ce controle, sans ces restrictions, ce sport, cette balance (qui descend !) je ne peux pas me sentir bien. C'est fou mais je suis presque "épanouie" lorsque je ne mange presque rien. Les seules choses ingurgitées sont trés peu caloriques et contiennent surtout des protéines. La sensation d'etre vide, d'etre frele, d'avoir son ventre creusé, d'etre legere et pure, voila ce que j'ai retrouvé (un peu) aujourd'hui.

Bonne nouvelle aussi, j'ai un baby sitting samedi soir. Il m'a posé un gros dillem mais je sais qu'au fond de moi il m'a totalement appaisé. Je devais faire une petite soirée, un petit truc arrosé entre copain copine pour mes 18 ans mais rien n'était encore organisé. Rien que le fait de savoir que j'aurais du boire et manger pour paraitre "normale" me tuais. La j'évite tout drame, je serais prise de 19h30 a minuit! Mais parents sont en plus pas la du week end donc je vois déja un week end de jeune en perspective ... Avec de la volonté et surtout pas de faiblesse négligée j'arriverai peu etre lundi a 49kg pour une rentré a la fac souriante et "legere" ...

C'est fou, je sais pas si vous voyez une différence mais moi je la ressens vraiment. Mon mental est totalement different, ana me remplit de joie, mia me remplit de gras et de désaroi.

              

20:43 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/09/2006

Rien mais tout

Je n'ai pas vraiment de truc a dire mais je ressentais le besoin de venir écrire.

Une peur, une attroce angoisse ... voila ce qui me comble a ce moment precis. Non pas mon anni cela ne m'effrais pas autant enfin cette peur est beaucoup plus grande, elle me fige, me donne envie de pleurer quand on me parle, quand je reste silencieuse. Quoique je fasse mes larmes coulent toutes seules. J'écris et je pleure. J'ai plus de courage, je n'arrive plus a lutter contre mia. Je n'attend plus qu'ana, plus que etre qui s'allege encore et encore.

La sensation de froid, la sensation de fragilité, de légéreté ma manque terriblement. Je ne peux vivre sans. Je me rappelle alors mes journées de jeune, de restriction qui chaque soir et chaque matin me donnaient le vertige. Qui meme en pleine chaleur me fesait porter mon pull. Je me sens tellement nulle. Demain RDV chez ma psy, je crois qu'il est temps. J'ai besoin de vider encore meme si je me vide le plus possible j'ai toujours l'impression d'etre pleine. Pleine de tristesse, de mélancolie, de rage et de graisse. Toujours ces meme mots qui reviennent, toujours ceux la qui décrivent mes pensées.

Je suis tout simplement épuisée, surement a cause des crises et vomissements a répétitions. Mia est tellement dure. Je me sens tellement perdue, oui encore, je me repette surement mais je sais pas il n'y a que ca qui sort, mia m'a plongé dans une confusion telle que je comprends plus rien a ce qui m'entoure.

Controle revient, ana enlasse moi, mia creve, laisse moi. Tu puise dans mes dernieres forces, dans ce qui me fait garder juste ce qui faut hors de l'eau pour respirer. Tu me tire vers le fond mais jamais tu ne m'entrainera, jamais tu ne m'emportera. Ana je me batterai pour toi.

21:10 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

[Grosse] Appréhension ...

4 jours avant mon anni et me voila plonger dans tous les livres de recettes que je trouve chez moi. Chercher sur internet aussi ... pour aprés calculer le nombre de calories que ca me ferait ingurgiter. Horreur ...

J'ai du lire aujourd'hui plus de 100 recettes et aucune ne me tente ... Bonne tete, jolie nom mais composition beaucoup trop calorique pour moi. Certaine recette comportant des commentaires disaient "trés trés calorique" ... Tu m'étonnes !!

Impossible de trouver, je suis toujours a l'apéro plein de cochonnerie mais aussi de crudité en petit morceaux ... Je cherche des recettes qui pourraient mettre la sauce a coté ou enfin etre en plusieurs parties. Je veux pas gacher le dinner des gens qui m'entoureront mais bon la j'ai PEUR. Une boule au ventre, mais pas celle de mon estomac qui réclame et qui n'a rien. Une boule de stress, de panique ... De plus mon ventre ne me réclame que trés rarement maintenant, il sait qu'il n'aura rien ...

Ce matin j'ai bouffé de la merde mais rien de gras, petite BNV qui m'a mise hors de moi. Et la c'est bon je crois commencer a reprendre le controle. Aprés 1 bonne heure ou j'ai chialer seule dans ma chambre, dans le noir, a etre désespérer et plus déprimer que normalement je crois que j'ai le déclic pour virer mia. Enfin bon j'ai toujours cette autre peur. Crote a la fin, j'en peux plus.

SVP aidez moi, donnez moi des recettes que vous faites quand vous invitez des gens, ou que vous vous faites a vous meme. Des recettes pas trop caloriques mais qui peuvent quand meme etre servient a des gens normaux qui s'en contre fiche des calories. J'ai pas envie de servir un super plat diététique sans sauce ni gras ni rien (meme si j'aimerais) a mes proches pour mon anni !! Ca le fait pas du tout ! SVP !! Aidez moi !

En tout cas jusqu'a vendredi soir je mange pas ou trés peu. Je me suis faite une marmitte de ratatouille, j'en ai pour la semaine. Maintenant crise ou pas crise c'est ratatouille !! RIEN d'autre ! J'ai pas envie d'avoir 18 ans dans un crops d'éléphant ... Faut que je sois en dessous des 50kg au moins.

J'ai lu ce matin dans le journal que pour la semaine de la mode en espagne, les mannequins qui ont un IMC de moins de 18 ne pourront pas défiler. Le titre de l'article était "Trop maigre pour défiler" !! Il font ca pour lutter contre l'image de la femme maigre, parfaite. Une association d'aide aux TCA avaient porté plainte ou un truc dans ce genre enfin un micmac j'ai pas trop compris. Ils disaient que le nombre de personne atteinte d'anorexie ou de boulimie était en hausse et qu'il fallait réagir.... Réaction de ma part : Choquer !! J'ai un IMC de 18 et je suis grosse !! Je pourrais pas etre mannequin (bon je mesure 1m68 donc normal, je suis trop petite)! Une mannequin doit etre mince c'est normal !! D'un autre coté, lutter contre cette image qui donne des idées de perfections, et donc des envies de régime menant a l'anorexie .. c'est bien. Beaucoup de jeune fille suive l'image de leur idole et tout ce genre de truc. On m'avait éxpliquer quand j'avais fait un échange en Espagne et que je croisais des filles minces que c'était la mode. Oui en Espagne c'était la mode d'etre mince, anorexique, a celle qui sera la plus maigre ... C'est horrible !! Comme si l'anorexie pouvait etre une mode, une compétition ...

17:20 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/09/2006

Pensées en vrac ...

Balance ce matin aprés 2 jours de BV et 2 jours de BNV ----> 51 kg ... J'ai du reprendre 1kg enfin je vais tout faire pour lutter contre mia !! Je vais lui montrer qui c'est la plus forte. C'est pas elle qui fait la loi !!!

Je déteste les bras chaud de mia qui tente de m'envelopper, J'adore les bras froid et tendre de ana me préservant de l'impureté du monde.

Ma mere "Ah je suis contente de te voir manger, je n'aime pas te voir aussi préoccuper par la bouffe" moi "Ben pas moi, j'aime pas" ma mere "je voudrais pas te voir devenir anorexique" moi dans ma tete "...".

Bientot 18 ans, toutes mes dents et tous mes kilos de merde.

Envie de baisser les bras, de lacher prise ...

Sensation trop ressentie de peser des tonnes ...

Peur de gacher mon anni, peur de fliper devant la bouffe, peur de criser et de tout engloutir, peur de psychoter, peur de ne pas pouvoir controler, peur de devoir quitter le repas, peur de partir vomir aprés le repas, peur de décevoir, peur de grossir ...

Envie de visiter le nouvelle apart de mon cousin.

Envie de savoir mon emploi du temps.

Envie de me lacher dans mon "art", j'ai envie de me remettre a faire plein de truc avec mes mains, j'adore le travail manuel, j'adore fabriquer des trucs.

Je voudrais etre seule, sans bouffe, sans communication, juste moi ...

Envie de lire et lire et encore lire des livres sur les TCAs . J'ai vu qu'a ma fac dans la partie psycho de la bibliotheque il y a plein, plein, plein de livre sur les TCAs. A la rentrée de vais tous les louér un par un.

.Envie de maigrir.

                                            

20:46 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/09/2006

[Maux]ment de desespoir ...

Entre crises et vomissements, je ne sais plus ou donner de la tete.

Je suis completement désespérée, je crois que je ne me débarasserais jamais de ce corps impure qui me pourrit toute entiere.

GROSSE toujours trop grosse.

Je ne suis jamais aussi dépressive, triste, irritable que lorsque je suis dans une passe de BV ou BNV.

Envie de me flinguer, envie de me mutiler, envie de mourir, envie de pourir ... plus envie de rien. Fatiguée d'etre sans etre, fatiguée de vivre sans vie.

Je suis nulle, je suis horrible, je suis impure, je me haie.

Et cette crise qui me donne le tournie, des vertiges et la sensation encore d'etre dans un monde parallele au mien (dans la réalité). Sale gout de bouffe dans la bouche, qui me rend encore plus déprimée. Savoir que oui dès que mon frere part je pourrait me précipiter dans mon purgatoire et vomir encore mon désespoir. Je me sens faible, j'ai envie de m'écrouler et rester par terre, seule sur le sol froid et dur. Envie de disparaitre.

"Je ne suis qu'un dechet non recyclable, vous pouvez me jeter"

J'ai envie de chialer, j'ai envie de hurler ma peine. Mais put... qu'est ce que je suis nulle, pourquoi je suis aussi débile ??

Je me déteste, je te deteste mia !!!

14:20 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

06/09/2006

Blazée ...

Je sais pas vraiment quoi vous dire, je ne sais plus comment parler, crier, écrire, sortir tout ce que mon cerveau, mon corps, mon coeur retiennent en eux ... Ca fait quelque jours déja que je ne me suis pas pesé, j'attend, je repousse l'échéance a plus tard en me disant "pas tout de suite tu vas encore maigrir ces jours ci attend tu sera encore plus heureuse ..." Alors c'est ce que je fais, plus de 20h que je n'avais pas mangé, heureuse, fiere, puis "repas" que je qualifirai de gargantuesque meme si il n'atteigna que la modique somme de 200kcal !! Puis, car oui ca continu, aprés etre revenu d'une aprés midi chargé (qui fait bruler les calories) je me jette sur le pain, puis prend un "repas" sont avoir faim, sans envie mais je me l'ingurgite vite fait bien fait comme un ogre n'ayant pas manger pendant des années !! Lentilles, saucisses de strasbourg, pain, yaourt, pain, 1 oeuf !! Sensation horrible d'etre étrangere a ce corps déguelasse remplie de merde !! Une seule envie ... vomir, purger, décrasser, laver mon corps de toutes ces impurtés qui me pourissent de l'interieur. Gerber pour une énieme fois ma honte, ma culpabilité d'avoir autant mangé, d'avoir laisser mia me controler. Recracher toute ma haine envers moi meme dans ce lavabo ... J'y vais, j'y cours.

                                            

Je me retrouve encore devant ce lavabo blanc tout a fait normal que je jugerai de horrifiant depuis que mia a débarqué. Aprés ces jours de jeune ou de restriction sans vomissements donc je refais un face a face brutale avec Mr lava[pas]bo. Les doigts au fond de ma george je vomis, je me détruit, je gerbe encore et encore, je me vide, je recrache tout. Je gerbe presque sans m'arreter, je ne veux pas m'arreter, je me dégoute et je veux tout vomir. Je manque de m'étouffer avec cette merde plusieurs fois. Je me releve de temps en temps quand je sens que je n'en peux plus qu'il faut que je fasse une "pause" et je me vois dans ce miroir qui me revoit une image trop violente, trop moche, trop honteuse de ma pauvre tete. Encore, je recommence machinalement la torture quand tout a coup je me rend compte que le "stop" est arrivé. Lavabo bouché . Et voila que commence une situation minable qui me renvoit a la pauvre tache que je suis. Je me démerde comme je peux pour vider le lavabo de ma purification ... Je me dépeche, ai peur d'en foutre de partout, j'ai honte encore et encore, puis une cuvette sous mon purgatoire je bricole la plomberie pour débouché ce merdier ... Heureusement que ce foutu lavabo s'est bouché en ma présence et que c'est moi qui l'ai réparé, vidé et lavé . Ma gerbe, ma honte, ma culpabilité étaient dans les tuyaus ... Quelle horeur, quelle fille pitoyable je suis ...

Je prend vite ma douche me sentant plus crade, plus crasseuse que d'habitude. Me savonner le corps est un suplice je me dégoute, ce corps me dégoute, je ne veux meme pas le toucher. Je me force (il le faut) et commence a frotter, frotter, décaper mon corps, presque a m'arracher la peau ... Je rince ce truc qui est mon (?) corps a l'eau froide, le seche et l'habit avec cette frustration d'etre une raté, une merde et d'etre grosse, d'avoir pris 10kg a cause de cette crise (meme vomis en majorité).

Mon lavabo, mon purgatoire m'a dit "stop". Ce n'est pas mon corps qui ne voulais pas que je vomisse, c'est mon lavabo trop encombré, trop dégouté de ce que lui inflige, il a serré la george au lieu de l'ouvrir et a décider de stoper le carnage ...

Yeux rouges de l'effort, george irritée, joue gonflées, gout de sang en bouche, corps détesté, moral submergé, fée clochette blazée ...

                               
                               
.FIN de la scene.

Dsl de vous avoir infligé ce moment que je viens de vivre il y a 1h, détails affligeants, dégoutants mais j'ai eu tellement besoin et j'ai peut etre pensé au fond de mon etre sale que ce genre de situation n'était peut etre pas arriver qu'a moi. Et puis je sais (je pense savoir) que je ne serrais pas jugé, que vous etes les seules a qui je peux parler, que je peux raconter ce genre de choses sans etre jugé. Cela ne m'enleve pas la honte interieur ...

21:44 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

04/09/2006

Blessée ...

Aprés une rentré de merde, dans un amphi bondé assise par terre, fesant au moins 40°C et des blabla de merde qui servent a rien je reviens chez moi.

Je mange 100g d'épinard et 70g de poisson. Je vais sur internet et mon ami que je devais voir jeudi dernier et aussi a sa fete samedi (qui vient de passer) viens alors me parler. Pour me blamer, me faire culpabiliser et me dire crument "mais c'est dans ta tete, j'étais comme toi tou renfermé, mais faut que tu sorte" et continu par "tu fais ta crise d'ado, ca va te passer, t'es ridicule c'est tout".

La RAGE voila ce qu'il m'a donné. Crise d'ado a 18 ans ?? Comme moi ?? Vraiment ? Alors pourquoi quand je lui ai dit que j'avais des TCA il ne savait pas ce que c'était !! Il croit que je me renferme par plaisir ? Il croit que je suis juste mal dans ma peau ... Il a pas trop compris ce que je vivais, il a surtout pas vu que ce qu'il me disait me fesait mal, trés mal. Que je me sentais encore une fois completement incomprise. J'ai encore une fois le sentiment d'etre un dechet, une chose vivante (?), moche, completement conne.

Crier ma rage, crier que j'ai mal quand on me dis ca, que j'ai ultra mal quand on ne cherche pas a comprendre, que je meurs de douleur quand on fait semblant de s'interreser pour tout renier ... Je sais meme plus si ce que j'écris est francais, je suis totalement dégoutée !! Le seul, le seul ami qui aurait pu me "comprendre" du moins m'écouter sans juger, écouter pour me réconforter ... le seul m'a totalement blessé, torturé, culpabilisé et recouverte de honte !!

Suis je ridicule d'avoir des TCA ?? Suis je vraiment responsable de tout ca ?? Suis completement gamine et idiote de souffrir de ca ?? Suis je humaine ?? Est il possible que quelqu'un un jour dans mon entourage comprenne ??

Et aprés on me dit que je suis renfermée, que je ne sors pas, que je reste dans mon coin , que tout est de ma faute, que je suis nulle de faire ca ... Mais pourquoi ? Quand je veux leur expliquer ils partent ... ou ils écoutent la moitié et se forgent leur propre idée ... J'ose dire "je vais mal, j'ai des TCA et  ..." pas le temps de finir ca y est c'est bon. Et puis 2 jours aprés "mais qu'est ce que t'as?? Pourquoi tu te renfermes ??" BANDE D'IDIOT, SI VOUS M'ECOUTIEZ VOUS LE SAURIEZ !!

J'ai juste l'impression d'etre rejetté, d'etre marginalisé, d'etre différente, d'etre nulle, décevante, minable ...

20:27 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |