19/08/2006

Sourire blessée

C'est vraiment dingue comme vos commentaires peuvent me redonner le sourire, me faire sentir vivre, ne plus me croire seule ... A chaque fois que je lis vos soutien j'ai l'impression de ne plus etre un dechet incompréhensible. Je ne pourrais jamais assez vous remerciez pour ces sensations que vous m'apportez. Meme mes propres amis ne peuvent ou peut etre ne veulent pas me les offrir. Vous me les offrez sans vous en rendre compte mais je enfin je vois mes raisons de ce blogs m'arriver. Il n'y a que par ce moyen que je recois du soutien.

Je suis tellement décu de tout ces gens qui "m'entoure", ma "meilleure amie" a qui j'ai osé, réussi dire que j'étais mal, que j'avais des TCA qui m'embeillisaient mais me pourrissaient la vie. Elle qui je l'avait pensé me soutiendrait, ce n'est pas le cas, elle n'a jamais reparlé de ca, elle n'a jamais parlé avec moi quand elle me voyait mal, elle m'ignorait presque, comme si j'étais honteuse, sali, moche et completement folle.

Ma mere me demandais si tout allait bien, elle me voit rester chez moi alors que je suis en vacances, mais je ne sais pas ou sont mes "amis", ils ne me donnent pas de nouvelles, je n'ai pas la force d'en demander. Pas la force d'appeler, de parler, de me montrer, de bouger loin. Je reste enfermer toute mes journées, la majeur partie de mon temps devant cette ordinateur qui me récomforte, qui me fait comme vivre. De vous lire, d'écrire, de recevoir et de donner meme virtuellement m'apporte beaucoup plus qu'etre un fantome pour mes amis meme étant a coté d'eux. Pour moi il vaut mieux rester seule chez moi, que d'aller avec mes amis et me sentir seule. Ceci est beaucoup plus déprimant.

Au niveau de mon corps, si je pouvais le détruire, le bruler, le mordre, l'arracher, le couper, le foutre en l'air. J'ai l'impression de ne jamais maigrir. Je ne fait pas de crise meme si pour moi manger est une crise. Je mange si peu et j'ai l'impression de grossir. Le fait de sentir cette bouffe en moi me dégoute, j'en peux plus, je veux maigrir. Je suis nulle, je me noit dans mes pensées, je me regarde et je pleure. Gros ventre, Grosse fesse, Grosse cuisse, plus de 50 cicatrices sur mon bras qui me le rende immonde et me rendent honteuse. Un jour j'ai rencontrer un mec qui a une soirée a vu mon bras charcuté pleinde cicatrice, il a dit "waouw, je peux prendre une photo?" "regardez les gas, ca c'est du trash, vas y laisse moi prendre une photo." vous n'imaginez pas ma honte, ma colere, la haine, la tristesse que j'ai ressenti et le "lache moi merde" agressif que je lui ai sorti. Mon corps que jamais de ma vie je pourrais supporter, aprés des restrictions, des crises, des vomissements, des restrictions, des crises, restrictions, crises, vomissements ...... Cela n'est pas fini mais je n'oserai pas me montrer tant que je n'aurais pas maigri.

J'ai lu sur le blog d'anorchidea je crois bien, que les gens ne voyait que le coté maigre, que le coté de sous nurition mais ne cherchaient jamais a comprendre pourquoi on maigrissait. Je suis tellement d'accord. On a toute un secret, quelque chose qui nous détruit la cerveau et qui nous fait nous détruire. Le corps est la cicatrice de l'esprit.

                                                             

 

18:54 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/08/2006

Renseignement

Je voulais vous demander si vous connaissiez des livres a propos des TCA, de l'anorexie en particulier.

Des livres que je pourrais peut etre trouver en bibliotheque, ou n'importe, juste des noms de livres.

Et aussi si vous connaissez des films sur ce sujets ...

Je voudrais voir comment ces sujets sont traiter au cinéma ou en bouquin.

Merci beaucoup a toutes.


Aujourd'hui plutot bonne journée, je suis allée faire des course avec ma mere et comme je vais etre assez seule les jours qui viennent enfin bref ... Rien de gras, rien de calorique.

Des légumes a gogo, du poisson, 1 peu de jambon, des yaourts 0%, des pates. Je vais me faire une marmitte de ratatouille, elle me ferait minimum la semaine donc c'est parfait. 1ere fois de ma vie de TCA-ienne que les courses ne riment pas avec horreur et stress.

Ma mere trouve que j'ai maigris, elle me dis qu'il ne foudrait pas maigrir encore, elle croit que je me sens bien, mais elle n'a toujours pas compris que ce n'est pas du tout le cas. Elle sait que je suis mal, elle a vu mes cicatrices y a 2 ans mais elle ne pense pas que mon mal etre va jusqu'a ne plus pouvoir supporter mon corps, le détester. Je me sens tellement grosse, enfin ca j'arrete pas de le dire ... Faut que je perde 3kg avant fin aout. Puis encore et encore ...

19:32 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

17/08/2006

Desespoir ...

J'ai besoin d'aide, je suis totalement perdue, déroutée, en pleine foret équatorial. Tout a l'heure j'avais écris ce que je qualifie de roman, j'en avais tellement besoin, j'avais enfin vider mon sac, les larmes aux yeux (ce qui m'arrive plutot rarement).Cela me fesait tout le bien dont j'avais besoin.... Mais mon ordi a buger, il a tout foutu en l'air, mon texte s'est effacer et mon vidage de sac a disparu. Impossible de tout recommencer plus le courage, je pleure, je pleure et pete un cable total, je deviens hystérique envois tout chier et pense direct a me mutiler pour me punir de ma connerie. Comme si a chaque fois que je veux vider profondément mon sac quelque chose est la pour tout gacher, pour m'empécher, pour me faire ravaler ma colere et ma tristesse. Une fois j'ai voulu me vider, parler un peu a mon meilleure pote car j'allais trés mal mais ma voix m'a laché, comme une extinction de voix soudaine, impossible de parler je n'ai pas cherché et j'ai ravalé. Je n'en peux plus.

Je ne sais plus ou je suis, entre ana et mia je balance et ne sait plus ou mettre de la tete. J'ai osé me peser aprés ma crise de nerf je me suis dis que je n'avais plus rien qui me mettrais dans un tel état... erreur, je prefere pas vous dire mon poids énorme et la haine immense qui est alors monté en moi. Je sais pas ce qui m'arrive j'ai envie de pleurer. Je crois que ca faisait trop longtemps que je n'avais pas pleurer maintenant je pleure tout le temps.

Je craque totalement, je deviens folle, je me sens si nulle, si incapable, je ne veux plus jamais faire d'éffort pour les autres, d'avoir fait semblant d'etre "normal" m'a plus détruit qu'autre chose, je ne veux plus manger, je ne veux plus me forcer a manger, je ne veux plus m'empifrer jusqu'a ne plus pouvoir avaler une miette, je ne veux plus etre ce que je suis ...

Mais QUI SUIS-JE ?? Je ne sais meme plus ou me mettre, comment me définir, je n'ai que l'impression d'etr un boulet, une tache. Je décois tout le monde, rien n'y fait.

Je reve d'etre seule et d'etre laisser tranquile mais je voudrais tellement avoir de l'amour de l'affection sincere et je voudras que l'on fasse attention a moi, que l'on se rende compte que je vais mal, que je sombre jour aprés jour dans mon mal etre, dans mon anorexie, dans ma boulimie, dans ma mutilation. Je me rend compte meme en écrivant ca que je prefere etre seule, je ne veux pas montrer ce que je suis, toujours cacher derriere mon masque, jamais montrer que le moral n'est pas parfait, toujours rire, sourire meme si je n'ai qu'envie de pleurer, de crier, de tout foutre en l'air. Je voudrais partir seule, loin, dans un endroit ou personne ne pourrais me voir, je voudrais revenir guérrit de ce mal.

Mais cela fait ca fait 4ans que je garde mes maux, mes mots ne sortent pas et mes maux restent bien accrocher. Ma haine, ma colere grandissent, je détestent jour aprés jour encore plus de choses meme si je les aiment, j'en veux a la terre entiere mais je m'en veux encore plus a moi. J'ai le coeur lourd et l'ame meutrit, je ne veux plus sourire, ni rire, plus parler, plus me connecter, plus m'efforcer. Je me sens si seule, je n'ai personne a qui parler directement. Par le biais de ce blog je me ressource et m'allege mais de n'avoir personne prés de soi pour nous soutenir et nous aider n'est pas toujours facile. C'est pour ca que votre soutien m'est plus qu'essentiel. Je suis surement encore plus mal car je déteste ce que ma balance m'a affiché, et je sais que le seule moyen de me sentir bien est de maigrir encore et toujours.

Le corps est la cicatrice de l'esprit.

                                                             

20:44 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Retour !!!

Salut a tous et toutes, me revoila pour de bon, je suis rentrée hier soir et me voici levée de bonne heure pour écrire un peu.

J'entame donc ce matin mes jours de jeun ou de quasi jeun (car je suis obligée de manger quand ma mere est la, je veux pas qu'elle s'inquiete). Je me suis tellement fait du mal psychologiquement et corporellement pendant ces vacances loin de mon cocon qu'il faut vraiment que je me remette sur pied, mon moral est dans les chaussettes. Comme pour tout, les séparations momentanées entrainent comme des distances au retour. Au lieu que ca me le fasse avec mon ex meilleur ami dont je vous avais parlé, cela m'arrive avec ma meilleure (et pire) amie que je cotois trés régulierement et qui est trés importante dans ma vie ... ma BALANCE !! Et oui avant mon départ, ok toujours du stress quand je montais dessus mais bon j'arrivais a le gérer il le fallait c'était trop important. A mon retour je pensais que ca allait etre le bonheur de la retrouver enfin mais non, je n'ose pas me peser, je stress et malgrés mon envie phénoménale de me peser et de savoir le verdict j'ai peur. Tellement peur, surement de ne pas avoir réussi, avoir échoué, n'avoir été qu'une conne, une paresseuse. Peur de ne pas avoir été a la hauteur de mon besoin vital. Je me suis dis que je ne me peserai pas avant dimanche, et la j'espere que j'oserai monter.

Je retrouve mon stepper, mes photos, mes listes "aliments/calories" (toutes car j'en avais embarqué), et surtout l'ordi et internet. Je retrouve donc vous, votre soutien, le soutien que je peux enfin vous apporter ... Enfin ca c'est agréable.

Je crois vraiment avoir perdu un peu de poids mais ce n'ai toujours pas suffisant, ca ne le serra jamais. Je serais toujours trop grosse et trop moche. Je n'arrive pas a quiter cette haine envers moi meme, envers ce corps qui me pourrit la vie. Ma psy m'avait demandé cette été de m'accuper de ca, "faire un trvail avec ce corps et mon esprit" "arriver a les mettre en communion". IMPOSSIBLE. Elle ne sait pas vraiment ce qui se passe par rapport a mes TCA, je n'arrive pas a lui en parler et je n'en ai pas vraiment envie...

Psychotage : Je viens de me rendre compte que bientot est l'heure du soit disant déjeuner et je n'ai pas faim et surtout aucune envie de manger pour encore me pourrir le corps. 1 tasse de thé suffira mais j'ai peur que ma mere prépare le repas et me compte dans les personnes mangeant. Et oui, pendant ces vanaces j'ai du manger 3 fois par jours, enfin j'évitais le petit dej et je me servais avant que les sauces débarquent dans les plats. Pas mal d'engueulades ont surgit a cause de ca. "pourquoi ne manges tu pas comme nous?" "prends de la sauce" "manges c'est pas gras" "arretes de t'obnubiler avec ton poids" "mais qu'est ce que t'as?" ...

C'est vacances ont été assez reposante mais c'était un enfer par moment. Je dis bien par moment car la plupart du temps je fesais a "manger" et mettais tous les trucs caloriques a part.

Le verdict du poids en tout cas ne tombera pas avant dimanche matin je pense, pour l'instant c'est stepper, abdos, fessier ... tout pour tuer la graisse, alléger ce corps que je déteste et redevenir une plume comme quand j'étais gamine.

Le controle de soi est plus important que tout.

                                       

 

12:01 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

12/08/2006

Vive les Cyber café...

Me revoila, maintenant que j'ai trouvée un cyber café je viens des que possible pour pouvoir vous écrire et surtout m'alléger le coeur. Je ne sais pas trop par quoi commencer mais j'ai tant de chose a dire.

Deja je vous remercie pour vos commentaires de soutiens que vous m'adresser car ils me vont vraiment droit au coeur ca fait du bien de pas se sentir seule.

Durant cette semaine avec 8 de mes copines c'était l'enfer mais c'était aussi le paradis. Niveau bouffe c'était cauchemardesque et je vous parle pas de tout l'alcool que j'ai ingurgité mais bon passons. C'était dure car pour elles c'était anodin de parmer d'anorexie de faire des blagues dessus, de parler de kilos de calories de regime mais pour moi c'était comme des coups de couteaux en plein coeur ... Vous imaginez ...

Maintenant c'est fini et je suis avec mes parents et une copine qui viens de partir. Et je me réfugie vite sur ce journal pour me confier. Je n'en peux plus et je crois déja l'avoir dit des milions de fois mais la je craque totalement. Je ne peux plus attendre de rentré chez moi.

Le 15 septembre c'est mon anniversaire et comme cadeau, celui qui ne pourra pas me faire plus plaisir au monde c'est 46kg. Voila mon cadeau je m'offre pour mes 18ans le début de mon poids de reve.

(Quelle horreur les cyber café plein de mec joue en réseau autour et j'ai l'impression qu'ils lisent ce que j'écris. Ca me bloque totalement je n'arrive plus a me concentrer).

Depuis que j'ai mais TCA je n'ai jamais autant entendu le mot "anorexie" de ma vie dans la bouche des autres. Comme ci c'était fait expres. Ca devient gavant. Je voudrait tant etre seule enfin pour faire ce que je veux.

1 semaine de jeun voila ce qu'il me faut pour me redonner le moral.

Je suis pitoyablement désespérée.

Il faut que je rentre chez moi pour avoir le tant de vous lire attentivement comme j'avais l'habitude de le faire et je peux pas et ca me perturbe a fond c'est vraiment trop chiant.

J'espere vraiment que vous allez bien mais je n'en ai pas la certitude.

J'ai l'impression de peser 1 tonne et quand je me regarde je vois une obese completement débile qui a honte d'elle a longueur de journée.

Pour revenir a cette aventure pas trés joyeuse de cette crise de nerf bouré devant tout mes amis .... J'ai crié, hurler, vider, gerber ma haine, ma colere et ma rage qui sont malheureusement meme si je les vides de temps en temps toujours présentes. Je n'ai pas vomis mais bon vous voyez ce que je veux dire.

Je n'en peux plus aussi de combattre mes envies de me faire vomir, aprés chaque repas j'ai l'envie de vomir, j'imagine mon etre ce vider, j'imagine mon corps aprés cette routine destructrice qui me hante .... et je ne peux pas mes parents sont juste la et je n'ai aucun moyen de le faire.

Des que je suis chez moi je serais libre de tout. Mon pere bossera, ma mere sera chez ma grand mere qui est malade, mes freres travaillent aussi. Je serais seule chez moi et ma semaine de jeun sera donc discrete.

Avec un peu de chance je serais de retour dans 4 jours, je l'espere. Je ne profite meme plus de mes vacances, je suis torturer du cerveau et mes vacances riment avec stress et psychotage.

Mon stepper, ma balance, internet, vous, mon blog, vos blogs ... tout ca me manque énormement ...

A tres vite je l'espere

16:03 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/08/2006

Au secours ...

Me voila enfin pour me vider. Dans un cyber café que j'ai cru ne jamais trouver, trop de temps il fallait vraiment que je vienne écrire. Je vis un enfer, j'en peux plus, j'ai les larmes au yeux et je n'arrive plus a sourire naturellement. Quand j'ai l'air heureuse je suis comme dans un monde parallele au mien, je suis dans un film irréaliste de moi heureuse. Une semaine avec mes copines top mais désastreuse, j'était tellement mal que je me suis ouverte les veines un soir seule dans la salle de bain pendant qu'elles dormaient. Dans 1 semaines ou 2 je serais chez moi et je ne plus attendre. Je ne peux plus attendre de pouvoir rester le temps que je veux a vous lire, a écrire, a vous soutenir, a pleurer. Ma balance me manque meme si j'en ai de plus en plus peur. Mon metre lui déscend petit a petit. VERDICT : ventre 63, cuisse 53.5, hanche 92.5 !!! énorme encore et toujours énorme.

Les réflections des gens qui m'entourent me pese de plus en plus. Les mots calories, kilos et graisses sont toujours présent dans la bouche d'autrui lorsque je m'efforce de ne pas trop y penser.

J'ai craquer, tropd e temps qu'aucune vrai larme n'avait été versé, trop de temps que je garde ma peine, ma rage, ma haine, ma tristesse pour moi. Devant tout mes amis j'ai craqué (apres je me suis coupé les veines), mais normalement je me sens honteuse de pleurer de craquer mais la aucun regret, aucune honte, j'en avait tellement besoin. Sur 13 personnes 2 et plus particulierement 1 sont venu m'épauler !! Je me sens tellement seule!

Vous me manquez, votre soutien me manque, mon cocon me manque j'en peux plus. Il faut que je rentre chez moi, dès que je rentre chez moi je jeun pendant une semaine !!

Je suis tellement mal, je suis aussi pressé car j'ai pas beaucoup de temps mais j'ai tellement de chose a dire et je suis la a stressé, a ne plus savoir par ou commencer par ou continuer et par quoi finir. Je suis completement perdue !! c'est l'enfer. Hate d'avoir mon temps pour vous, pour moi, pour ana!

C'est simple quand je rentre faut que je sois au moins a 49kg et aprés je continue jusqu'a mes 44kg mais 44kg qui m'attende. Je ne peux vraiment plus me supporter, c'est fou comme on peux se hair !!

A tres bientot merci pour votre soutien...

13:14 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/07/2006

J'ai trouvé internet ...

Salut a tous et toutes, je suis toujours en vacs dans le sud mais j'ai  enfin puis trouvé internet c'est cool. je suis dans un truc public donc je ne peux pas vraiment rester longtps, j'ai juste eut le temps d'aller brievement voir vos blogs (pas le temps de laisser des coms) et d'écrire un peu.

 Je n'ai aucune idée de mon poids et je psychote grave, mes peurs d'avant départ sont justifier mais bon meme si je suis perdu et que je devient completement folle par moment, j'arrive a gerer a peu pres niveau bouffe, c'est moi qui fait presque tout le temps a bouffer et je ne je me sert avant pour éviter toute l'huile et conchonneries caloriques que mes parents rajoutent apres.

Je vous avourais que j'en peux plus meme si c'est le paradis la oui je suis j'ai l'enfer dans ma tete et mon corps qui m'empeche d'en profiter pleinemet. Si je pouvais je rentrerai direct chez moi. J'ai besoin de parler de me vider l'esprit et ce message est vraiment trop agréable a écrire. J'ai la boule au ventre je doit me dépecher un homme attend derriere moi. J'ai vrément une envie de crier fort toute ma rage, ma colere. Ma mere est vraiment trés dure sans s'en rendre compte. Elle me fait vraiment des reflections atroces que j'ai vraiment du mal a digérer. Moi qui essai de ne pas trop psychoter, elle parle souvent de poids de calories de gras. C'est horrible pour moi...

Oh j'espere tant avoir maigris, je me mesure et ca descend mais j'ai l'impression d'etre toujours aussi enorme qu'avant. J'en peux plus je vais vraiment finir pard evenir folle. J'ai tant besoin de vous en ce moment et je n'ai pas de moyen de vous contacter. J'ai tant de choses a faire resortir mais je dois laisser l'ordi.

Je voudrais mourir maintenant ou perdre 10kg en claquant des doigts, m'envoler loin.

Je me sens tellement vide mais tellement pleine a la fois ...

 

13:58 Écrit par F dans Tout Moi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |